Un cheval a été retrouvé mutilé à mort à Arnac-La-Poste

TTriste nouvelle en Limousin. Un premier cas de cheval mort et mutilé a été découvert en Haute-Vienne à Arnac-La-Poste, dans le nord du département.

L’animal se trouvait isolé en bordure d’une départementale, à quelques kilomètres de l’A20, dans un pré que l’on ne voit pas depuis la route. L’animal a eu l’oreille coupée et ses parties génitales ont été mutilées. Ces mutilations ont eu lieu après le décès de l’équidé, d’après les premières constatations.

Une enquête a été ouverte par la gendarmerie pour “acte de cruauté envers un animal domestique”. 
Le président de la Chambre d’agriculture de la Haute-Vienne appelle les éleveurs et propriétaires de chevaux à s’équiper de caméras de chasse. 

L’affaire pourrait être en lien avec les nombreux cas de mutilations de chevaux qui ont eu lieu en France ces dernières semaines. De son côté, la gendarmerie a renforcé ses patrouilles, et sensibilise les propriétaires de chevaux, ânes et poneys sur le phénomène qui sévit dans l’Hexagone. À l’échelle nationale, les gendarmes reçoivent près d’une dizaine de plaintes par jour de propriétaires d’équidés.

 

Partagez !

Commentaires