Le Festival de la Vézère mise sur la jeunesse et la variété

La musique classique n’est pas l’apanage des grandes villes. Le Festival de la Vézère, depuis 1981, s’applique à amener cette musique au public corrézien qui répond présent depuis désormais 38 éditions. La 39e édition est dans les starting blocks pour cet été avec une programmation originale, jeune et variée.

Du 9 juillet au 22 août, le festival va sillonner la Corrèze pour offrir de la musique de haut niveau à un public pas forcément habitué à ce type de musique mais qui répond présent avec plus de 7000 spectateurs lors de la précédente édition.

Le festival s’ouvre sur un mélange des genres inédit, un mélange entre classique et hip-hop dans le spectacle “Muses” qui aura lieu au théâtre de Brive. Le duo Jatekok sera accompagné des danseuses Emilie Sudre et Emilie Schram. Selon Isabelle de Lasteyrie du Saillant, c’est un spectacle original, créatif, vivant et très rythmé avec une fin déjantée.

Le festival va accueillir deux orchestres qui représentent les deux grands concerts de l’été selon Madame du Saillant. Le mardi 16 juillet, aux Trois Provinces, l’orchestre de la Chambre de Nouvelle Aquitaine accompagnera Vincent Peirani (accordéon), François Salque (violoncelle) et Emmanuel Rossfelder (guitare). C’est une œuvre contemporaine, accessible à tout le monde. Le 14 août, l’orchestre national d’Auvergne accompagnera la soprano russe Julia Lezhneva, artiste internationale reconnue dans le monde entier.

Le château du Saillant accueille du 9 au 11 aout Diva Opéra qui présentera “l’Italienne à Alger” de Rossini (9 et 11) et “Madame Butterfly” de Puccini (le 10).

Basé sur la jeunesse, le festival veut faire connaitre au public corrézien des jeunes talents qui pour certains ont déjà percé à l’international : la pianiste franco-albanaise Marie-Ange Nguci (le 20 juillet au château du Saillant), le tubiste français Thomas Leleu (le 3 août à l’auditorium d’Uzerche), le pianiste autrichien Till Fellner (le 6 août au château du Saillant), le guitariste français Thibaut Garcia et la violoncelliste russe Anastasia Kobekina (le 20 août à la collégiale de Turenne).

Mais avant cette ouverture officielle, le festival offre la possibilité à 360 jeunes d’intégrer un chœur dans un projet mêlant éducation, insertion sociale et musique. Apollo5 et les chœurs d’enfants se produiront à Uzerche (20 mai), Allassac (21 mai) et au Saillant (22 mai).

Ouvert depuis quelques semaines, les réservations ont bien débuté et le public répond d’ores et déjà présent avec plus de 3000 places vendues. Comme le dit Isabelle de Lasteyrie du Saillant, la musique c’est du partage et de l’émotion.

Céline Boudy, déléguée générale du Festival, revient sur cette 39e édition et fait le tour des dates importantes.

 

Partagez !

Commentaires