L’actualité locale du 13 novembre

Cette édition 2017 s’achemine vers un nouveau record de ventes !

  • Foire du livre

La foire du livre 2017 a fermé ses portes hier soir, l’occasion de faire un premier bilan à chaud.

Les chiffres définitifs des ventes ne seront connus qu’en fin de semaine mais on s’achemine vers une nouvelle année record, les 707 000 euros de l’an dernier pourraient bien être dépassés.

En tête des ventes c’est une certitude : Christian Sgnol comme bien souvent avec 1300 exemplaires vendus, devant le Goncourt Eric Vuillard (1000 exemplaires) et Pancol ex aequo avec Nothomb (900 exemplaires).

Autre best sellers de la foire : Anny Duperey, Jean-Paul Malaval et pour les jeunes : Trotro.

Quant à la fréquentation, le public a répondu présent malgré un temps austère, un vendredi en augmentation d’après Guillaume Delpiroux, une file d’attente qui s’est étirée jusqu’au boulevard Anatole France le samedi, une réflexion va être menée pour agrandir les espaces des forum.

Petit bémol peut-être avec certains auteurs qui ont brillé par leur retard ou carrément leur absence, un problème sur lequel les organisateurs essayent de progresser d’année en année.

Rendez-vous l’an prochain les 9, 10 et 11 novembre.

 

  • Etude

C’est une étude intéressante faite par l’INSEE, sur la participation électorale en France.

Cette étude montre deux grandes périodes d’abstention ; avant 30 ans et après 80 ans, et chez les 25 ans et plus, un quart des abstentionnistes n’ont aucun diplôme, quand près d’un chômeur sur 4 dans la région n’a voté ni à la présidentielle, ni aux législatives.

Fait intéressant de cette étude : le vote intermittent, 50% des électeurs n’ont pas voté à tout les scrutins cette année, la présidentielle a toujours le même succès, moins en revanche pour l’élection des députés.

Mais bonne nouvelle près de 4 néo-aquitain sur 10 sont allés votés à chaque dimanche d’élection.

 

  • Blues

Les maires ont le blues, c’est ce qui sort d’une réunion des maires de Corrèze, en préparation du congrès de l’association des maires de France du 21 au 23 novembre.

Baisse des dotations, suppression de la taxe d’habitation, transferts de compétences, les maires sont dans l’incertitude la plus totale, et annonce un congrès tendu.

Partagez !

Commentaires