Brive veut lutter contre l’isolement des personnes âgées

Dans une société qui devient de plus en plus individualiste, l’isolement de certaines personnes grandit rapidement. Selon une étude de la Fondation de France sur les Solitudes en France, 5 millions de personnes se sentent seules. Les personnes âgées sont particulièrement touchées par ce phénomène. A son niveau, la ville de Brive tente d’apporter des solutions à ce problème national.

L’isolement n’est pas un choix de vie et ne touche pas que le milieu rural. Il touche aussi le milieu urbain mais il est plus caché, plus secret. A Brive, il y aurait près de 12 000 personnes de plus de 65 ans isolées. Aidée par plusieurs associations, la ville tente d’aider ces personnes à sortir de leur isolement.

Pour combattre l’isolement, il faut avant tout le comprendre et chercher à renforcer la cohésion sociale pour plus de fraternité entre les différentes générations. Au niveau du CCAS et des associations brivistes (Caisse centrale d’activités sociales), une centaine de personnes sont vues chaque semaine. Avec l’aide des conseils de quartier et les associations (Secours Populaire, Ordre de Malte, Petits Frères des Pauvres, Croix Rouge ….), les actions sont multiples pour aider les personnes âgées à sortir de leur isolement. Désormais, il faut coordonner, valoriser et consolider les différentes initiatives des associations. L’idée de la création d’un CIAS (Centre Intercommunal d’Actions Sociales) fait son chemin tout comme la création d’un bus médical par l’Ordre de Malte qui va sillonner le Limousin pour prodiguer des soins aux personnes isolées.

Si vous souhaitez des renseignements ou un rendez-vous avec le CCAS (22 rue Berlioz, 19100 Brive), voici le numéro de téléphone : 05 55 23 82 34

Le maire de Brive, Frédéric Soulier, livre ses sentiments et explique les différentes actions menées par la ville de Brive pour lutter contre l’isolement des personnes âgées

 

 

Partagez !

Commentaires